Dans le cadre de notre programme de diffusion de spectacles jeune public nous avons accueilli 11 compagnies internationales venant de France et de L’ile de la Réunion. Notre objectif est d’apporter une ouverture culturelle à la jeunesse sénégalaise en proposant des spectacles variés : cirque – conte musique – théâtre – marionnettes. Chaque compagnie a réalisé une tournée et joué au Pôle culturel Djaram’arts et dans les lieux culturels partenaires : l’Institut Français de Dakar et Saint-Louis, Les Nuages Perdent leur plumes (Dakar), Ker Imagination (Dakar), Le Grand Théâtre (Dakar), L’Ecole EBA de Ngaparou ainsi que dans 7 écoles AEFE présentes au Sénégal : Lycée Jean Mermoz (Dakar) – Ecole Aimé Césaire (Dakar) – Ecole Dial Diop (Dakar) – Ecole René Guillet (Thiès) – Ecole Françaises des Almadies (Dakar) – Ecole Fann (Dakar) – Ecole actuelle bilingue (Dakar).

Les spectacles sont également joués bénévolement dans les écoles de la commune de Ndayane. Au total plus de 5565 enfants ont pu voir ces spectacles et participer aux ateliers proposés par les artistes.
Les écoles sont demandeuses car il y a très peu de propositions de spectacles jeune public.

Les compagnies sont également ravies de partager avec ce nouveau public qui apporte un autre regard sur leur travail.
Depuis 3 ans, le pôle culturel Djaram’Arts se donne pour mission d’organiser un réseau international de promotion des arts vivants en direction du jeune public en milieu scolaire.

Samedi 06 octobre 2018
Le spectacle « M(u)stik »
Compagnie les P’tites Casseroles

L’explosive M(u)stik se questionne.
-« Quand j’étais pas née, où est ce que j’étais ? »
-« Si j’ai les deux dans le vide, est-ce qu’ils vont tomber ? »
Et tout le monde s’en fout. Et la vie continue. Pas simple d’exister.

Démarre alors la course d’orientation touchant et culotté de cet insecte à plumes, un peu fêlé. Promis, la piqûre du m(u)stik se fera sans douleur!
Samedi 20 octobre 2018

RENCONTRE NIOFAR
Rencontres culturelles pluridisciplinaires sur la thématique de l’héritage colonial pour une décolonisation des imaginaires et de la pensée à traversl’art et la culture en abordant tous les domaines de l’économie à l’histoire en passant par l’agriculture.

CINEMA DEBAT
AU NOM DE LA TERRE

Collectif Arfolie – Pile et Face – Pôle Culturel Djaram’Arts – novembre 2018

Duo poêtique, jonglerie en musique.
C’est l’histoire de deux voisins qui n’ont rien en commun, l’un, Pile, est très actif, turbulent, bruyant. Face, elle est, est une grande rêveuse. Elle a souvent la tête dans la lune, aime le calme et chantonner. Comment vont-ils pouvoir vivre ensemble en étant si différents ?

10/10 Institut Français de Dakar
11/11 Imagination Afrika
17/11 Pôle culturel Djarama
18/11 Les nuages perdent leurs plumes.

Cie Nowhere Circus – Carnet de voyage Ecole Fann (dakar)- décembre 2018
Théâtre, cirque et danse
Une histoire extraordinaire : trois acrobates rêvent d’aller apprendre la lévitation au Tibet. Ils décident, donc, d’aller à Lhassa, à pies, depuis le nord de la France. Le premier pas sur le chemin est un plongeon dans votre conscience. Vous êtes le chemin et allez faire connaissance avec vous-même en l’explorant.

8/12 Pôle cutlurel Djarama
Promenons-nous dans les boites
Compagnie Nanoua – France
Petite épopées poétiques en théâtre d’objets. En compagnie d’une ribambelle d’objets singuliers, une joueuse enjouée nous emmène en promenade dans nos imaginaires. Elle revisite des albums jeunesse aussi sensibles que censés et nous invite, avec jubilation, à poser un regard sans frontières sur nos natures singulières. Une aventure poétique de proximité à partager en famille.

19/01/2019 au Pole culturel Djaram’Arts
HOP(e)
Compagnie Ah mon amour ! – Belgique
Une doctoresse chevronnée mais un tantinet fragile, et son assistant brillant mais un tantinet ambitieux, ) tous deux avec un coeur gros comme ça ! – rêvent de banaliser les gestes médicaux et l’univers hospitalier auprès des enfants. Bouh à la peur et à la douleur ! La solution naïvement trouvée : un petit spectacle rudimentaire et pédagogique mais néanmoins divertissant nommé :  » Lili et Lulu vont à l’hôpital ». Sauf que rien ne se passe comme prévu.

16 février à 17h au pôle culturel Djaram’arts
Sine et Lina
Le théâtre au bout des doigts
Conte – Marionnette
Sine et Lina ; trois contes trois formes pour raconter conter chanter Haiti et sa tradition orale. Une sansula, un accordéon diatonique, une voix, deux langues français et créole haïtien, un théâtre miniature et ses marionettes à tringle et le voyage peut commencer, la clé du savoir, Siné et Lina et la dame au pois peuvent rentrer en scène.

Samedi 2 mars au Pôle culturel Djaram’Arts
Samedi 9 mars à l’Institut Français de Dakar
Cirkle
Les voyageurs immobiles

Cirque-Danse-Musiqe
Un voyage sensoriel autour des 4 saisons !
De la danse, du cirque, du cerceau aérien, du souffre, de l’eau, du son, des pétales, des instruments de musique du monde entier et une cadence africaine pour ce voyage toute en rondeur fêtant le cycle de la nature.

Samedi 23 mars au Pôle culturel Djaram’Arts
Dimanche 24 mars au Parc de Hann
Samedi 30 mars à L’institut français de Dakar
Elle Oh – Compagnie Circoballe
Loli jongle, Ouzzo parle.
Ils vous invitent dans une manipulation d’objets divers.
Ils proposent de regarder, d’écouter et d’essayer.
De et avec: Laurence Busson
Avril 2019

Le spectacle « MASK » de Felice Picco, devant les enfants de l’école Saint-Exupery de Dakar.

Felice Picco est un artiste nomade qui voyage au gré de ses rencontres et des projets. Au Sénégal, il s’est produit à Dakar ou encore au Festival des rythmes et des formes de Toubab Dialaw et dernièrement dans l’école Kalan à La Somone pour une représentation pour jeune public de son spectacle « Mask ».
« Mask », c’est une leçon-spectacle, née du désir des artistes Serena Sartori et Felice Picco de transmettre un petit élément de ce riche univers des traditions sacrées et profanes de tous les peuples de la terre. C’est un voyage dans le monde des masques: masques neutres, expressifs, jeunes, vieux, grotesques, comiques, dramatiques. Un art situé entre une « Commedia dell’Arte » moderne et les influences balinaises, capable d’émotionner et de surprendre, de susciter des questionnements sur la force des racines.

16 mai 2019 au pôle culturel Djaram’arts,

La femme à barbe
Compagnie le théâtre des chardons (belgique)


Douce et autoritaire, sensible et colérique, Frida est une femme à barbe qui est lassée d’être une bête de foire. Elle ne veut pas que l’on se souvienne d’elle pour son apparence mais pour ce qu’elle est vraiment : une grande actrice ! Elle fait part de ses aspirations à Adam, un clown habile et naïf qui fera l’apprentissage du théâtre avec elle, notamment à travers « la scène du balcon ». Grâce à cette passion commune, les clowns vont trouver leur place dans la grande chaîne de l’Humanité.
Samedi 8 juin à 16h à l’Institut Français de Dakar
Samedi 15 juin à 17h au pôle culturel Djaram’arts
Petit bout de bois
Compagnie Djarama ( Sénégal )
Théâtre de marionette
Dans le cadre de la journée mondiale de l’enfant africain, la compagnie Djarama vous invite à la représentation du spectacle Petit Bout de bois. Ce spectacle parle de la condition de ces milliers d’enfants des rues (talibés) au Sénégal. Après le spectacle, un débat sera organisé. Nous nous poserons ensemble les questions suivantes : combien de temps cela va-t-il encore durer ? Quel avenir pour ces enfants?
Ecriture et jeu : Patricia Gomis
Mise en scène : Sylvie Baillon
Dimanche 16 juin à 17h au Pôle culturel Djaram’ Arts.